LE THÉÂTRE A L'ÉCOLE

Depuis de nombreuses années, le Centre culturel de Genappe propose à tous les élèves de l’entité d’assister à un spectacle de qualité. Intitulée « Théâtre à l’école », l’opération offre une programmation qui se définit sur le travail proposé par des compagnies belges professionnelles reconnues dans différentes disciplines : théâtre, contes, danse, musique, marionnettes…

Mais en quoi le théâtre s’inscrit-il dans un programme scolaire ?

Le théâtre jeune public est une école en soi ! Un apprentissage. Une initiation. Une ouverture. Sur la vie. Sur le monde. Même si, pour Gilles Abel, philosophe pour enfants, « il importe de redonner à l’enfant sa liberté de spectateur et de ne pas uniquement faire du spectacle un élément d’apprentissage (dans le mauvais sens du terme). Afin qu’il soit le plus réceptif possible, ouvert à la nouveauté, à la différence, à la découverte… et qu’il ait l’occasion d’exprimer tout ce qu’il désire, en toute liberté. En d’autres termes, que le théâtre reste synonyme de plaisir et non de contrainte. »

« Car à travers des spectacles, les enfants prennent conscience de leurs émotions et de leurs perceptions. Des perceptions qui ne sont pas souvent stimulées, ni prises en compte dans d’autres secteurs d’activité. Et aussi parce que le théâtre jeune public s’appuie sur l’intelligence des enfants et la confiance à leur faire quant à leurs capacités critiques et esthétiques, précise Gilles Abel. »

Cette année, le Centre culturel investira à nouveau les écoles de Genappe! Le Théâtre à l’école a commencé les 16 et 17 octobre 2018 avec Tick Tac Toc de Zirk Théâtre, une délicieuse tranche de vie faite de berceuses, de comptines et de musique instrumentale à destination des maternelles. Du 4 au 7 février 2019, ce sont les 1, 2 et 3ème primaires qui participeront à une rencontre dansée avec Corps Confiants de la Compagnie Felicette Chazerand. Enfin, le 29 et 30 avril 2019, Truelle destin, sueur d’espoir de la compagnie En Chantier(s) emmènera les 4, 5 et 6ème primaires à la rencontre de Ciccio aux mains noires et de Victor aux mains blanches. Deux solitudes, que même la langue sépare…